VOYAGES
1 commentaire

VOYAGER #1 – Le Costa Rica en 10 jours

DSCF0526.jpg

 

Visiter le Costa Rica (en partie) en 10 jours

Fin janvier, nous avions très envie de partir en vadrouille, mais pas d’idée précise en tête…Initialement nos prochaines vacances étaient prévues en mai, mais la grisaille parisienne aidant l’homme a finalement craqué et décidé de me faire une jolie surprise.
Nous avions envie de nature, d’évasion loin de la ville et surtout de vacances sportives. Le 29 janvier au matin il m’apporte un café au lit accompagné d’un cadeau: La guide du routard Costa Rica ! Le choix est fait, nous partons 3 semaines plus tard.

Avant de partir

Nous ne réservons que très rarement tout à l’avance, en général nous nous contentons de réserver les 2 ou 3 premières nuits avant de nous laisser porter au fil du voyage, quand c’est possible. Le Costa Rica est clairement une destination où il est possible de fonctionner ainsi sans problème: les logements sont nombreux et abordables, il suffit de capter du wifi dans les restaurants et réserver via Booking ou TripAdvisor par exemple.

Réserver une voiture
Je vous conseille vivement de réserver un 4×4 avant de partir afin de gagner du temps à l’aéroport. Ce mode de transport est à privilégier car les routes sont parfois très rustiques. Même si la superficie du pays semble raisonnable, les trajets indiqués par GoogleMaps ou Maps.Me sont largement sous estimés. Nous avons choisi la société ALAMO. Compter environ 600 euros pour 11 jours et nous avons été upgradés avec un 4×4 plus grand.

Choisir ses billets d’avion
Le Costa Rica reste une destination chère. Nous avons trouvé des billets à 630 euros par personne avec Norwegian Airlines, vol avec escale en Floride. Les vols directs Air France sont rares et plutôt dans les 800-900 euros. Norwegian est une compagnie Lowcoast, pensez à prévoir repas, boissons, écouteurs pour l’avion. Nous avons voyagé avec chacun un bagage cabine, ils sont plutôt cool sur la taille et le poids des bagages.
La plupart des avions atterrissent à San José ce qui me semble la meilleure option pour ensuite visiter le nord du pays. Il existe également un aéroport sur la côte pacifique.

Prévoir son itinéraire
Même si vous réservez au jour le jour, ayez quand même en tête un itinéraire global. En 10 jours, impossible de tout faire, nous avons donc choisi de ne pas faire la côte caraïbe car nous voulions absolument voir les baleines (saison d’octobre à mars). Impossible également de faire l’extrême sud du pays avec notamment le mont Chirripo et le parc Corcovado…Je vous conseille vivement le guide du routard pour vous aider.

À mettre dans sa valise

  • Des jumelles
  • De la crème solaire
  • Un pull léger même l’été si vous visitez le nord du pays
  • Pas de vaccin ni prophylaxie paludisme à prévoir
  • Lunettes de soleil
  • ESTA (si escale USA) + passeport, pas de visa nécessaire si départ depuis la France
  • Permis international non obligatoire
  • Des Colones ou des dollars US, les 2 monnaies sont utilisées

Le Voyage

JOUR 1 SAN JOSÉ et route vers Sarapiqui

Nous sommes arrivés à San José, la capitale dans la nuit du 14 au 15 février. J’ai choisi lhôtel Aranjuez qui me semblait être un bon rapport qualité prix. À seulement 20 minutes de l’aéroport avec un petit déjeuner exceptionnel et une décor à tomber, de quoi se mettre tout de suite dans l’ambiance Costaricienne.

Nous avions décidé de ne pas visiter San José et de partir directement vers le nord. Si Vous manquez de temps je vous conseille de faire de même, il y a tellement de choses à voie dans le reste du pays. 

En chemin nous faisons escale au Toucan rescue Ranch trouvé par hasard sur tripadvisor. C’est un refuge créée initialement pour les Toucans, à but non lucratif il a pour but de soigner les animaux blessés afin de les relâcher ensuite en milieu naturel. Nous avons eu le chance de pouvoir voir de près des paresseux et des toucans et en apprendre un peu plus sur leur mode de vie. La plupart des paresseux du centre ont été blessé par des voitures, des câbles électriques, d’autres animaux ou encore abandonnés après avoir été utilisés comme animaux de compagnie.

L’après midi nous avons visité la forêt primaire de la réserve Selva Verde, où nous avons pu découvrir la différence entre forêt primaire et secondaire, ainsi qu’une multitude de plantes, insectes et oiseaux. Nous avons également pu observer un paresseux et son bébé (très haut dans un arbre).

Nous avons passé la nuit dans une chambre d’hôtes merveilleuse (Eco Guest House) avec diner et petit déjeuner inclus qui reste mon coup de coeur du voyage.
J’avais réservé l’eco house, une cabane en bois pour nous tous seuls en bordure de forêt, nous avons pu écouter les singes hurleurs et les oiseaux, c’était magique.

DSCF0581

 

JOUR 2: De Sarapiqui à La Fortuna (Volcan Arenal)

Après un petit déjeuner à l’Eco Guest House, la dame qui nous loue la chambre nous indique le chemin vers une cascade, nous décidons d’y aller, accompagnés du chien de la famille pour mon plus grand bonheur. Si vous parlez espagnol je vous conseille vivement de demander aux habitants ce qu’il y a à faire dans les environs, c’est comme cela que nous avons déniché les meilleurs spots.

Après une baignade rafraichissante, nous prenons la route vers le nord et le Volcan Arenal. 

Arrivés au Volcan, il y a 2 parcs: Le parc National du Volcan (rando facile payante) et le Arenal Observatory Lodge (rando beaucoup plus difficile et nature, payante également). Un conseil, allez directement à l’Observatory Lodge, c’est beaucoup plus sauvage et authentique. Nous avons commencé par la première randonnée qui se fait sur des chemins aménagés mais comme nous restions un peu sur notre faim nous avons décidé de faire un tour au Arenal Observatory Lodge pour faire une des randonnées. Il y en a une de 2 heures environs et une plus grosse de 5h30. Nous décidons de faire celle de 2 h et de revenir le lendemain matin pour la plus longue, le ticket d’entrée étant valable 2 jours.
Nous avons vu quelques animaux, notamment une vipère jaune, un paresseux et beaucoup de coatis.


La nuit, nous dormons dans la chambre d’hôtes Casa Torre Lodge avec une vue magnifique sur le Volcan, diner et petit déjeuner inclus.

JOUR 3: Arenal et Nuevo Arenal

Direction l’Observatory lodge pour en découdre avec la fameuse Randonnée de 5h30. Autant vous dire que si vous pensiez la faire en 4h parce que vous êtes sportifs, comme nous, n’y comptez pas. J’ai beau avoir 2 marathons des sables à mon actifs j’ai sincèrement cru que nous n’allions pas y arriver. C’était absolument génial car en pleine nature, avec un lac au sommet pour se rafraichir, mais les chemins ne sont pas du tout à la porté de tout le monde, notamment des enfants. À faire si vous êtes sportifs et si mettre les mains dans la terre et dans les branches ne vous dérange pas.

Nous avons ensuite fait une halte au rio Tabaccon, le seul spot de sources chaudes gratuit. Il s’agit ni plus ni moins d’une petite rivière ou l’eau est à 28-30 degrés. Pour y accéder il faut se garer sur le bord de la route et suivre le mouvement, il y a en général beaucoup de monde mais c’est très agréable, et gratuit pour une fois.
Pour la pause déjeuner après l’effort je vous conseille de vous arrêter dans un Soda et commander un Casado mais évitez celui de l’observatory lodge qui est affreux.

DSCF0927

Nous avons ensuite roulé jusqu’à Nuevo Arenal ou nous avons pu observer le coucher de soleil sur le Lac, le spot parfait pour boire une bière en fin de journée.

DSCF0961

Nous avons passé la nuit en chambre d’hôtes également: Chalet Nicholas Bed and Breakfast que je recommande vivement, nous avons même vu des toucans dans le jardin le matin.

JOUR 4 : de Nuevo Arenal au Monteverde

Direction le Monteverde, ce fameux parc légèrement en altitude et dans les nuages où l’ont peut observer des Quetzals, oiseaux rares et mythiques dans la culture d’amérique centrale. Attention, les routes pour y accéder nécessitent un 4×4 !Pensez également à vous couvrir un peu plus, le parc est très vert et très peu ensoleillé il y fait très frais. Nous avons pris un guide mais si c’était à refaire je m’en passerais. Baladez vous dans le parc, de toute manière lorsqu’un quetzal pointe le bout de sont nez les gens se regroupent devant et impossible de le manquer.
Nous avons vu 4 quetzals, des singes hurleurs, des capucins et beaucoup de plantes magnifiques. N’hésitez pas à explorer le parc en long large et travers, la plupart des touristes s’arrêtent au bout d’1 kilomètre mais il y a tellement de choses à voir.
Pour le goûter faites une pause au Café colibri, on peut observer des colibris qui viennent se servir dans les mangeoires et leur banana bread est excellent.
Nous avons passé la nuit à Las cabanas Montana, une cabane au calme dans la forêt et un petit déjeuner inclus.

DSCF1025DSCF1099

 

 

JOUR 5: Du Monteverde à Playa Grande, le choc thermique

En route pour la côte pacifique. Je voulais absolument y passer car c’était la saison de ponte des tortues Luth. Malheureusement nous y sommes allés un jour de pleine lune et marrée basse donc nous n’en avons pas vues.
Attention, ici la météo change radicalement, le temps est sec et il faisait dans les 35-38 degrés.
Je vous recommande vivement l’hôtel El Manglar près du parc Marino Las Baulas. Nous avons surtout profité de la piscine, de la plage et des couchers de soleil mais c’est un spot de surf très chouette avec peu de monde.

DSCF1165

JOUR 6: Ranch Finca Las garzas et Route vers Manuel Antonio

Avant de quitter l’extrême ouest de la côte pacifique nous avions très envie de faire un peu de cheval.Nous avons trouvé un peu par hasard le Ranch Finca Las Garzas où nous sommes resté plus de 4 heures. Au programme: découverte de la ferme, balade à cheval en quasi liberté, cueillette de mangues fraiches et collation incluse. C’était vraiment magique de pouvoir galoper en toute liberté et de voir une ferme aussi respectueuse des animaux. Nous avons aussi pu voir un petit crocodile dans la rivière juste à coté. Si vous y allez sachez quand même qu’il faut savoir un peu monter à cheval, nous n’avions pas de bombe et les chevaux galopent assez facilement, mieux vaut avoir quelques notions d’équitation.
Nous avons dormis à Jaco pour couper le chemin en 2 mais nous n’avons rien vu de la ville car nous sommes arrivés de nuit et partis le matin.

JOUR 7: Visite du Parc Manuel Antonio 

Incontournable du Costa Rica, c’est un des parc nationaux les plus connus et les plus visités. Encore une fois il est payant, environ 15 euros pas personne. Je vous conseille de de la visiter sans guide et de ne pas vous arrêter à la première plage comme tout le monde mais vraiment explorer tout le parc.

Je dois bien admettre que même si j’ai beaucoup aimé la beauté des plages ce parc est loin d’être mon coup de coeur du voyage. Les touristes sont très (trop) nombreux, les sentiers beaucoup trop aménagés et les animaux sot devenus un peu trop habitués à l’homme.

Interdiction de rentrer dans le parc avec de la nourriture (certains visiteurs donnaient des chips au singes, oui oui) donc prenez vos précautions avant. Fuyez les restaurants des environs du parcs qui sont hors de prix et pas très bons.

Nous avons tout de même bien profité du parc avec 2-3h de marche et une baignade sur une des plages. Il y a des douches à la sortie du parc, très utile pour se rincer.

Nous avons dormis à l’hôtel El Tobosco pour nous rapprocher du parc Marino Ballena. Je vous le conseille pour son rapport qualité prix et sa proximité de la plage.

DSCF1365

 

JOUR 8: Parque Nacional Marino Ballena

Après avoir lu dans le Routard que nous étions pile dans la saison des baleines à bosse, je n’ai pas hésité une seule seconde à réserver une excursion bateau. Certes cela a un coût (65 euros par personne pour 2h30 de bateau, observation des baleines, pause snorkeling et collation fruitée), mais je ne regrette absolument pas. Observer des baleines dans leur milieu naturel était un rêve depuis toujours et l’expérience était magique. Nous avons aussi eu la chance de voir des dauphins et des raies manta.

Nous sommes passé par l’agence Ballena Aventura, le taxi depuis votre hôtel est inclus dans le prix.

Nous avons ensuite dormis à Parita pour nous rapprocher de San José et raccourcir le trajet retour.

DSCF1682DSCF1674DSCF1529

JOUR 9: Dernier jour de Plage et route vers San José

Nous avons profité de ce dernier jour pour passer la journée à la plage puis profiter de notre hôtel avec piscine à San José.

Nous avons choisi le Studio Hotel pour sa proximité avec l’aéroport et ses services (piscine et salle de sport), histoire de profiter de la fin du voyage l’esprit tranquille.

JOUR 10: Retour à la maison

J’espère que ce récit de voyage vous a donné envie de découvrir ce pays merveilleux. Si vous avez des questions ou des remarques n’hésitez pas à le dire en commentaire pour enrichir cet article.

 

À bientôt pout un nouvel article.

 

 

Cette entrée a été publiée dans : VOYAGES
Avec les tags :

1 commentaire

  1. Luce dit

    Article super intéressant, j’aime beaucoup le format : Ca donne envie de voyager ! J’espère que tu nous partageras pleins d’autres destinations !!
    Je suis toute joie qu’en tu aies ré-ouvert un blog, j’étais déjà lectrice assidue du précédent ! (:

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s